Archive pour 'Mon garde-mots'

Les adieux

« Tu es parti, me laissant là, le coeur pantelant, avec les larmes pour seul exutoire.Tels la mort, certains adieux sont des allers sans retours, des éclats de coeur brisé qui volent au vent, des brisures du temps.Certains adieux ne sont qu’au revoir. »

Pain-d’épices(14/08/2009)

Sans faire de bruit

Sans faire de bruit 

Il a plongé ses yeux dans mon regard 

Et j’ai souri.

Puis il s’est approché de moi 

Sans faire de bruit.

Sans faire de bruit,

Il a posé ses lèvres sur mes lèvres,

Et j’ai frémi. 

A glissé sa main sous mon pull-over,

Et j’ai rougi.

Il m’a dit « viens »,

Je l’ai suivi.

Sa peau contre ma peau,

J’ai tressailli. 

Sans faire de bruit,

Sans faire de bruit,

Il est parti.

J’en tremble encore.

©pain-d’épices.15/11/2010 

Soif

dscn2012.jpg

« Gorgée de soleil.

Comme on boit à la paille.

Siroter tes mots. »

©pain-d’epices(08/07/10)

 

Oseille et radis

« Une pièce dans la poche,

Au premier chant du coucou,

Oseille et radis. »

©pain-d’epices(01/05/2010)

L’hirondelle du faubourg

L'hirondelle du faubourg dans Haïku 381224

Cerisiers fleuris,

106 faubourg Saint-Martin,

L’aronde gazouille.

©paindepices(11/03/2010)

Silence

Tonitruant,le brouhaha  des maux, vrombissant vacarme, étouffe la douce musique inspirée des coeurs.
Les mots oppressés sont syncopés, presque expirés.
Désaccordées, les notes d’amour ne jaillissent plus qu’ en larmes de silence.
ã Pain-d’épices(22/11/2009)

Chute d’une feuille

Petits riens griffonnés

 Sur du  papier froissé

 Amour chiffonné. ©paindepices(26/11/2009)

couleur automne(haikus)

Novembre au cimetière
C’est bientôt l’hiver
La mort n’attend pas.

Secousse sismique
Mon corps a tremblé
Le cœur fragile s’est brisé.

 L’ange gris porte le ciel
Comment mesurer
Le poids de l’absence.

Un baiser mortel
Le malheureux gît
La veuve noire d’un coup l’a tué.

Mimétisme couleur automne
Ecureuil et feuille
Sur la branche se confondent.

Voilà enfin pointer l’hiver
Linge gelé craquelé
Allumer les cœurs.

Dans une botte de foin
Chercher une aiguille
Je suis cousue sur la toile.

©pain d’épices(23/11/2006)

Le tournesol

tournesols

Bouquet de tournesols-Marché de Vannes-26/08/09

« Le tournesol, le matin au réveil , reflète ses mille souvenirs, ses mille merveilles dans les couleurs du ciel, et dans les jours, les semaines , les mois qui passent, chaque pétale a sa place au soleil. »

Déchirée

« Le glas a sonné,

Ivre, tu me désarçonnes.

Une flèche en plein coeur. »

©Pain-d’épices(11/07/2009)

123456

kantinof |
quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La plume et les mots du Gabon
| Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke